À New-York, Uber met l’hélicoptère à portée de son application

Le service combine trajets en VTC et hélicoptère.   © Uber
Actualites

Grégoire Hamon

Du MaaS aérien. Le spécialiste des VTC a lancé son offre Uber Copter à New-York le 3 octobre dernier, permettant d’emprunter un hélicoptère pour se rendre à l’aéroport international John F. Kennedy. Ce service, ouvert aux membres premium depuis le mois de juin, est désormais ouverts à tous les utilisateurs, du moins ceux qui se trouvent dans partie sud de Manhattan. Ces derniers se voient offrir la possibilité de commander un voyage, depuis leur application Uber, combinant trajets VTC et hélicoptère: un trajet VTC pour rejoindre l’héliport, un vol de 8 minutes, et un court trajet en VTC pour rejoindre le terminal. Les passagers doivent accepter de partager leur vol et de n’emporter qu’une petite valise avec eux. Le service, qui coûte entre 200 et 225 dollars par personne, est ouvert en semaine pendant les heures de pointe.

Préparation à Uber Air. Les vols sont opérés par un prestataire, HeliFlite Shares, et les prix proposés par Uber sont équivalents de ceux de la concurrence, tout en incluant les liaisons connectées en VTC. Uber affirme que son service permet de gagner un temps précieux. Toutefois, des journalistes américains ayant testé le service ont calculé qu’ils auraient mis un temps un peu près équivalent en taxi, notamment ceux qui ont été obligés de se rendre en métro dans le sud de Manhattan. Eric Allison, dirigeant d’Uber Elevate, le programme de taxi aérien d’Uber, a indiqué que la zone de prise en charge devrait s’élargir progressivement. Mais l’enjeu est ailleurs. Uber entend prendre position dès maintenant sur le marché des services aériens, avant le lancement en 2023 de son service Uber Air, qui consistera à opérer une flotte de taxis volants électriques à décollage et atterrissage verticaux. Uber s’est notamment associé aux constructeurs Boeing et Bell et compte effectuer ses premiers vols d’essai en 2020, avant un lancement commercial trois ans plus tard notamment à Dallas (Texas) et Los Angeles (Californie) .

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.