Accessibilité des transports collectifs : encore des progrès à faire en Ile-de-France Politique et réglementations Stratégie Territoires

Bilan globalement satisfaisant pour les bus RATP mais l'accessibilité d'autres réseaux est en retard par rapport à l'échéance de 2015.   © © RATP
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

La rédaction

Le Conseil économique, social et environnemental régional d’Ile-de-France (CESER) pointe dans un rapport publié le 10 novembre 2011 le retard pris par la région dans les travaux de mise en accessibilité des transports.

« Au regard de la date butoir de 2015, nous constatons un défaut de coordination du fait de la multiplicité des acteurs, l’absence de chef d’orchestre, l’absence de compétences légales du Stif sur la voirie et l’implication variable descollectivités locales », assure Denys Dartigues, auteur du rapport d’évaluation de l’accessibilité des transports franciliens publié le 10 novembre 2011 par le Conseil économique, social et environnemental régionale d’Ile-de-France (CESER).

Avec un réseau francilien de 1 525 km de lignes ferrées, 430 gares RER ou Transilien, 300 stations de métro, 42 km de tramways, 24 661 km de lignes de bus et 33 263 arrêts de bus, le Stif a commencé l’élaboration de son schéma directeur d’accessibilité (SDA) dès 2006 et a voté ses volets de programmation et de financement en 2007 et 2009.

Le réseau Optile et le Transilien en retard

« Pour le RER l’accessibilité devrait être conforme en 2015, pour le Transilien les mises en accessibilité ne devraient être que partiellement réalisées, les réseaux de tramway sont totalement accessibles, les lignes de bus RATP sont globalement satisfaisantes et ceux du réseau Optile sont loin d’être prêts », assure Denys Dartigues.

Parmi les préconisations de l’organisme : la mise en place d’un suivi de planification glissante des travaux régulièrement actualisé, une meilleure coordination des réalisations, un vaste effort de communication afin de sensibiliser les franciliens, une harmonisation des conditions tarifaires d’utilisation des métros et des bus, des progrès en terme de systèmes d’informations dispensées au personne à mobilité réduite, une labellisation des installations accessibles.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.