Alstom et FSI s’offrent Translohr Produits

Le Translohr de Clermont-Ferrand.   © D.R.
Actualites

Les Industriels

La Rédaction

Alstom et le Fonds Stratégique d’Investissement (FSI) sont désormais propriétaires de 51 et 49% de Translohr. L’opération, portant sur 35 millions d’euros, a été conclue le 11 juin.

C’est officiel, Alstom et le Fonds Stratégique d’Investissement (FSI) ont conclu positivement, avec le
soutien actif du ministère du Redressement Productif, les négociations engagées avec Lohr
Industrie pour la reprise de l’activité de production de tramways sur pneus Translohr.
Pour 35 millions d’euros, les deux nouveaux associés sont désormais respectivement propriétaires de 51 et 49% des parts de l’industriel.

 

Le tribunal de grande instance de Strasbourg avait décidé le lundi matin 11 juin, de proroger au 18 juin son délibéré sur la vente de Translohr à Alstom et au Fonds Stratégique d’Investissement (FSI). Prise à la demande de Lohr, cette décision a finalement permis de finaliser son accord avec les deux repreneurs.

 

 

Tout le secteur semble d’ailleurs s’être donné la main pour sauver l’industriel alsacien, puisque le Conseil d’Administration de la RATP, réuni le 11 juin en séance extraordinaire sous la présidence de Pierre Mongin, Président-directeur général de la régie, avait décidé de renoncer aux 5,1 millions d’euros de pénalités dues par la société Translohr à ce jour au titre des projets de lignes de tramways sur pneu T5 (Saint-Denis / Garges-Sarcelles) et T6 (Châtillon-Vélizy-Viroflay) en région parisienne.

Le constructeur alsacien, qui emploie 940 personnes à Duppigheim (Bas-Rhin) a déposé son bilan le 4 juin dernier suite à un endettement de 94 millions d’euros. Ce montant est sensiblement équivalent à son chiffre d’affaires qui a été érodé par la crise économique. Depuis quatre ans, Lohr a vu les commandes de remorques porte-voitures, son métier historique, fortement baisser.

 

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.