Alstom va tester les premiers trains régionaux automatisés en Allemagne

Cet essai sera une première mondiale pour les trains régionaux de passagers   © Alstom
Actualites

Grégoire Hamon

Première mondiale. Alstom va tester, en première mondiale, son système de conduite automatique pour des trains régionaux de voyageurs en Allemagne début 2021. Le projet sera réalisé en collaboration avec l’association régionale de la ville de Braunschweig (Basse-Saxe), du Centre aérospatial allemand (DLR) et de l’université technique de Berlin (TU Berlin). Après évaluation des voies sélectionnées et de l’équipement nécessaire à la conduite automatique, les essais seront effectués avec deux trains régionaux Coradia Continental de la Regionalbahnfahrzeuge Großraum Braunschweig. Les trains seront dotés du système européen de contrôle des trains (ETCS) et d’un équipement de conduite automatique (ATO). Deux niveaux d’automatisation seront testés : le niveau GoA3 , qui correspond à une conduite entièrement autonome, mais avec un personnel qui peut intervenir en cas d’urgence, sera appliqué en service voyageurs normal. Le niveau supérieur (GoA4), qui désigne une exploitation sans personnel à bord du train, mais avec la possibilité d’une prise des commandes à distance, sera restreint aux manœuvres. «Alstom est depuis longtemps l’un des principaux acteurs de l’ATO appliqué aux systèmes de métro, mais cet essai sera une première mondiale pour les trains régionaux de passagers», souligne la société française. Alstom est à la tête du projet ATO européen au sein de Shift2Rail et est impliquée dans le train de marchandises automatisé de la SNCF.

Réseau ferroviaire moderne. Selon les partenaires du projet, les résultats de cette expérimentation contribueront à une meilleure définition du cadre juridique et réglementaire de la conduite automatique des trains en Allemagne. «À l’avenir, les trains automatisés permettront d’optimiser les opérations ferroviaires régionales, de réduire la consommation d’énergie et d’accroître le confort des voyageurs. La conduite automatique va contribuer de façon décisive à la protection de l’environnement et au développement d’un réseau ferroviaire moderne et attractif», avance Jörg Nikutta, directeur général d’Alstom Allemagne et Autriche. Les résultats de cet important projet contribueront de façon décisive à une meilleure définition du cadre juridique et réglementaire de la conduite automatique des trains. La Basse-Saxe, qui a annoncé son intention d’exploiter des trains régionaux au niveau d’automatisation GoA3, compte figurer à la pointe de la technologie dès que le projet aura fait ses preuves.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.