Alstom vend 11 trains Coradia à batterie en Allemagne

Longues de 56 mètres, les rames tricaisse disposeront de 150 places assises. Leur autonomie sur batterie atteint 120 km.  
Actualites

La rédaction

Coup double. Face à ses concurrents Siemens et Bombardier, Alstom a incontestablement marqué des points en Allemagne. Après avoir fait office de précurseur avec ses Coradia I-Lint fonctionnant à l’hydrogène dans le Nord du pays, le constructeur français vient également de réussir à placer ses premiers trains régionaux électriques à batterie. En l’occurrence des Coradia Continental qui ont été commandés à onze exemplaires par VMS (Verkehrsverbund Mittelsachsen) avec le soutien de ZVNL (Zweckverband für den Nahrverkehrsraum Leipzig). Le contrat s’élève à environ 100 millions d’euros et fait suite à un premier engagement de 2014 pour la livraison de 29 trains régionaux Coradia Continental en version électrique.

En remplacement d’autorails diesel. En plus d’une autonomie de 120 km (soit 40 km de mieux que les matériels proposés actuellement par Bombardier), ce nouveau matériel peut circuler sur les lignes électrifiées grâce à ses pantographes qui permettent également de recharger ses batteries. Longues de 56 mètres, les rames tricaisse disposeront de 150 places assises. Les nouveaux trains assureront la relève d’autorails diesel sur la ligne non électrifiée Chemnitz-Leipzig à partir de 2023. Ils circuleront donc sur 80 km de ligne non électrifiée avant d’être rechargés par l’intermédiaire du pantographe implanté sur la ligne de toiture.

O. C.  

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.