Ansaldo STS et AnsaldoBreda pourraient être cédés Politique et réglementations Produits Territoires

Giuseppe Orsi, pdg de Finmeccanica.   © DR
Actualites

Les Collectivités Les Industriels

La Rédaction

Deux filiales ferroviaires du groupe Finmeccanica, Ansaldo STS et AnsaldoBreda pourrait intéresser plusieurs groupes, dont le japonais Hitachi.

Grosse journée pour le groupe italien Finmeccanica. Le 27 mars, le groupe a annoncé une perte nette historique de 3,2 milliards d’euros en 2011, en raison d’un nettoyage des comptes effectué par la direction. En revanche, ce résultat, qui avait été anticipé avant même l’annonce officielle, n’a pas empêché le groupe de clôturer la journée en hausse de 10,9% à la Bourse de Milan.

En cause, deux rumeurs concernant la vente de deux sociétés détenues par Finmeccanica : le constructeur de train AnsaldoBreda et Ansaldo STS, spécialisé dans la signalisation ferroviaire. Une source syndicale aurait même déclaré que le japonais Hitachi était intéressé par l’acquisition de parts dans les deux filiales. Ansaldo STS, séduirait également des groupes tels qu’Alstom, Bombardier, Siemens et Mitsubishi.

Ces marques d’intérêt font suite à l’annonce, en novembre 2011, d’un plan de cessions du conglomérat italien qui prévoit la vente d’un milliard d’euros d’actifs au cours de l’année, et pourrait bien concerner les deux groupes ferroviaires. Pour le moment, ils n’ont pas commenté ces informations.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.