Ardèche et Drôme : une nouvelle SPL en région Politique et réglementations Stratégie Territoires

Un car scolaire de Régie Drôme.   © © DR
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

La rédaction

L’Ardèche et la Drôme ont à leur tour décidé de créer une Société publique locale (SPL) pour mieux gérer l’offre de transport public. Les AO veulent mieux desservir les zones périurbaines et obtenir un meilleur rapport qualité/prix.

Le paysage des transports comptera en juillet 2012 une Société publique locale (SPL) de plus dans ses rangs. En effet, l’Ardèche et la Drôme viennent de prendre la décision d’une coopération structurante dans le transport public.

Les enjeux pour les deux départements

Constatant que les tarifs de transport augmentaient régulièrement sur les mêmes lignes, les AO de l’Ardèche et de la Drôme ont décidé de s’engager sur une autre offre de transport.

Pour l’Ardèche, qui ne dispose pas d’une régie publique de transport, l’enjeu est crucial puisqu’il s’agit de conserver un équilibre de l’offre pour lutter contre une concentration croissante des groupes de transport et maintenir sa qualité de service en dépit d’un contexte budgétaire contraint.

De son côté, la Drôme a vite compris l’intérêt de repenser l’organisation de sa Régie Drôme menacée suite au transfert des lignes départementales à Valence Romans Déplacements (VRD).


Se passer de la SNCF

Si la SPL en question pourrait également associer VRD et la région Rhône-Alpes qui souhaite ainsi mettre la main sur le contrôle du réseau routier TER jusqu’alors confié à la SNCF, cette solution constitue aux yeux des AO un outil offrant l’opportunité d’exploiter la partie périurbaine des réseaux au meilleur rapport qualité/prix.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.