Attentats de Paris : le Stif réunit un conseil de sécurité exceptionnel ce mardi Politique et réglementations Territoires

Les transports en France comptent 3 000 agents de Sûreté ferroviaire (la Suge), 1 250 agents GPSR (pour la RATP), en plus de 7 000 militaires mobilisés dans le cadre de l'opération Sentinelle.   © Marguerite Bruno-RATP
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

La rédaction

Suite aux tragiques attentats de vendredi 13 novembre à Paris, le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) nous a confirmé qu’un conseil de sécurité exceptionnel se tiendrait demain matin mardi 17 novembre.
Lors de cette réunion, le Stif indique que seront présentées au préfet de la région Ile-de-France et de Paris, Jean-François Carenco, aux entreprises de transport ainsi qu’aux élus du conseil, les mesures à observer au lendemain de ces évènements meurtriers.

Contrôle et surveillance renforcés

Dans une note du 14 novembre, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, indique que « le niveau « alerte attentat » reste en vigueur en Ile-de-France ». Il avait été déclaré en janvier dernier, suite à la fusillade dans les locaux de Charlie Hebdo. Toutefois, deux mesures de la posture Vigipirate sont élevées « à leur plus haut niveau de contrainte », précise le ministre.

La première consiste à « renforcer la surveillance et le contrôle » dans les lieux de forte affluence, dont les transports. La seconde mesure regarde les contrôles renforcés dans « les sites sensibles », à savoir les « lieux culturels et cultuels, lieux touristiques, les gares, ports et aéroports, les nœuds de communication routiers et gares de péages importants, les transports collectifs urbains ainsi que les sites industriels ».

La RATP reprend son service

En outre après une fermeture partielle de 11 stations de métro autour des lieux de fusillades (dans les Xe et XIe arrondissements) et une interruption des lignes de bus avoisinantes au lendemain de la tuerie, la RATP a déclaré sur Twitter que « les trafics  métro, bus, tramway et RER sont normaux et les stations ouvertes ». La régie des transports parisiens interrompra toutefois son trafic à midi, « pour observer une minute de silence en hommage aux victimes des attentats ».

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.