Audi lancera ses taxis autonomes en 2021 Stratégie

AID, filiale d’Audi, va consacrer 14 milliards d’euros pour la mobilité électrique et autonome des véhicules du groupe Vokswagen.   © AIG
Actualites

Les Industriels

Grégoire Hamon

14 milliards pour la mobilité électrique et autonome. Audi (groupe Volkswagen) entend se déployer des taxis autonomes d’ici deux ans. C’est ce qu’a indiqué la marque allemande à l’occasion de l’annonce de son partenariat avec Luminar, qui développe des capteurs Lidar. L’entreprise californienne développe des capteurs Lidar longue portée qui équipent déjà des véhicules de recherche de Volvo et de Toyota. D’une grande précision, ils doivent permettre de détecter les obstacles, même en condition sombre, dans un rayon de 250 mètres. Les véhicules autonomes d’Audi, gérés par sa filiale spécialisée Autonomous Intelligent Driving (AID), devraient commencer par être déployés en 2021. Début décembre, le constructeur s’est engagé à investir 14 milliards d’euros dans la mobilité électrique et les technologies de conduite autonome sur les 5 prochaines années. La majeure partie de cette somme sera allouée à sa filiale AID, qui travaille sur des véhicules autonomes pour toutes les marques du groupe (Volkswagen, Audi et Porsche).

Une certaine exagération chez Google. Le constructeur prévoit de lancer des flottes de taxis autonomes de niveau 4 en 2021, soit une autonomie complète sans intervention du conducteur du début à la fin dans une zone dédiée. Ensuite, il sera temps de passer à d’autres véhicules, comme des bus, camions ou camionnettes de livraison. Alors que Waymo, la filiale de Google, a déjà commencé à opérer un service de robots-taxis depuis la fin de l’année dernière, Audi préfère peaufiner son projet. «Franchement, je pense qu’il y a une certaine exagération là-bas. Ce projet ne sera que marginal. Peut-être une voie dédiée, avec une navette à itinéraire fixe, sur quelques kilomètres ou quelque chose comme ça. Mais traverser tout de San Francisco, ou même simplement sa rue principale, je ne vois vraiment pas cela cette année», indique au quotidien The Verge Alexandre Haag , directeur technique de AID.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.