Autolib : une mise en service entachée par un premier accident de piéton Politique et réglementations Stratégie Territoires

Pour pallier le danger que représente le silence des moteurs électriques, la plupart des modèles, comme la Bluecar, sont équipés d'avertisseur sonore.   © © DR
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

Shahinez Benabed

Autolib, le service de voitures électriques lancé à Paris le 5 décembre 2011, a causé un premier accident le jour même, a rapporté Le Parisien. Un piéton n’aurait pas entendu arriver une Bluecar, pourtant équipée d’avertisseur.

Selon Le Parisien, une femme traversant la rue Taine, dans le 12ème arrondissement alors que le feu était passé au vert, a été percutée par une Bluecar, le modèle de voiture équipant le service. Blessée à la hanche, elle a été admise à l’hôpital Saint-Antoine. Ses jours ne sont pas en danger.

Des voitures trop silencieuses ?

La victime a expliqué qu’elle n’avait pas entendu la voiture silencieuse arriver.

Or, selon une étude américaine de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), les voitures électriques seraient plus susceptibles d’entraîner des accidents engageant des piétons lorsque seul le moteur électrique fonctionne, étant alors très silencieuses.

Un dispositif sonore de sécurité

Dès lors, de plus en plus de constructeurs équipent leurs véhicules hybrides d’un « dispositif sonore » visant à alerter piétons et cyclistes. La Bluecar est équipée d’un tel avertisseur piéton appelé « Soft Sound ». A-t-il fonctionné correctement ? L’enquête le dira.

Interrogée par l’AFP, la mairie de Paris a réagi en parlant d’un « accident de la circulation comme il en arrive malheureusement parfois dans Paris, mais à ce stade rien ne permet d’affirmer qu’il y aurait un lien entre le fait que la voiture soit silencieuse et cet accident ».

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.