Automobile: les startup de la mobilité s’organisent Politique et réglementations Stratégie

Les startup de la mobilité veulent contribuer au développement du MaaS.   © DR
Actualites

Les Industriels Les Opérateurs

La rédaction

Dans le sillage de l’Opco. Le Conseil national des professions de l’automobile (CNPA) vient de créer l’Alliance des mobilités, destinée à fédérer les startup actives dans les mobilités émergentes. L’objectif est de créer des synergies entre les entreprises historiques du CNPAet les nouvelles startups de la mobilité. Le CNPA, qui regroupe les entreprises liées à l’automobile (soit 135 000 entreprises et 410 000 emplois), en dehors des constructeurs et des équipementiers, y voit l’opportunité de faire évoluer la filière. Cette création s’inscrit dans la continuité de l’élargissement du secteur d’activité couvert par le nouvel Opérateur de compétences (Opco) des mobilités, né de la réforme de la formation professionnelle, qui inclut le CNPA.

Hybridation. L’Alliance des Mobilités est présidée par Julien Honnart, président-fondateur de Klaxit. «L’objectif est de rendre visible l’écosystème des startups de la mobilité, et d’expliciter leurs modèles économiques», résume-t-il. A l’heure où la Lom, actuellement examinée par les députés, prévoit la mise en place d’un forfait Mobilité durable destiné à prendre en charge les déplacements à vélo ou en covoiturage, l’Alliance des Mobilités veut continuer à échanger avec les entreprises et les collectivités, soutiens indispensables au développement du covoiturage domicile-travail. Cette stratégie traduit également l’hybridation entre le secteur de la mobilité automobile et celui des transports publics.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.