Autopartage: rapprochement entre Drivy et Mov’InBlue de Valeo Stratégie

Un smartphone permet d'accéder aux voitures proposées par le biais de Drivy, dont désormais des véhicules de flottes professionnelles.   © Drivy
Actualites

Les Opérateurs

Grégoire Hamon

Ouvrir l’autopartage aux véhicules de flottes. Les voitures de flottes d’entreprises vont aussi pouvoir être utilisées par monsieur Tout-le-monde, avec le rapprochement entre Mov’InBlue et Drivy. Le 4 janvier dernier, Mov’InBlue, la solution de mobilité intelligente créée par Valeo et Capgemini, spécialisée dans les services de mobilité digitale à destination des flottes d’entreprise et des sociétés de location de véhicules, s’est associée avec Drivy, plateforme d’autopartage leader en Europe, pour lancer une solution connectée et interopérable de mobilité partagée. De fait, les gestionnaires de flottes pourront transformer leurs véhicules en flotte d’autopartage en libre-service sur Drivy. «Cette solution clé en main permet à l’ensemble des acteurs professionnels possédant une flotte de véhicules de se lancer sans investissement dans l’autopartage via smartphone. Elle s’adresse ainsi autant aux loueurs traditionnels, qu’aux sociétés et administrations possédant une flotte ou encore aux sociétés souhaitant se diversifier en lançant une activité d’autopartage», indiquent les deux sociétés.

Optimiser le taux d’usage. La solution Mov’InBlue, une fois intégrée à la plateforme Drivy, offre la possibilité de partager les véhicules de n’importe quelle flotte avec la communauté de 2,5 millions d’utilisateurs de Drivy (France, Allemagne, Espagne, Autriche, Belgique et Royaume-Uni) afin d’en optimiser le taux d’utilisation et ainsi bénéficier d’une nouvelle source de revenus. «Que ce soit dans le cadre d’un usage privé ou professionnel, nous sommes convaincus que les flottes et les véhicules seront de plus en plus partagés. Il deviendra essentiel d’optimiser leur taux d’usage afin d’en diminuer le coût économique, mais aussi environnemental», avance Marc Vrecko, président du pôle Systèmes de Confort et Aide à la Conduite de Valeo. Jusqu’à présent, la flotte de véhicules Drivy n’était constituée que de voitures de particuliers qui les mettaient à disposition pour amortir leur frais. L’apport de véhicules professionnels va permettre à Drivy, créée en 2010, de «fortement accélérer la croissance de sa flotte de véhicules en libre-service», et ceci dès le dès début 2019, promet Paulin Dementhon, fondateur et PDG de Drivy.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.