Quel avenir pour New Translohr ? Produits Territoires

Le tram sur pneu de Clermont-Ferrand circule depuis 2006.   © DR
Actualites

Les Industriels

La rédaction

Ouverture à d’autres investisseurs. Alstom va séparer ses activités de tramway sur pneu et de bus électrique réunies dans la société NTL (New Translohr) qui emploie près de 200 personnes à Duppigheim (Bas-Rhin). Le groupe de transport va créer une filiale dédiée au développement de son bus électrique Aptis, tandis que le tram sur pneus continuera d’être logé dans NTL. Le capital de NTL restera partagé comme aujourd’hui entre Alstom (51 %) et Bpifrance (49 %). Le capital de la nouvelle société sera détenu au départ par Alstom à 100% mais sera ouvert à de nouveaux investisseurs, le groupe ayant l’objectif d’y rester majoritaire.

Faible demande pour le tram sur pneu. La création de la nouvelle filiale serait prévue le 1er avril prochain, après consultation des représentants du personnel. NTL emploie 188 salariés, dont environ 90 rejoindraient la nouvelle société. La filiale d’Alstom fabrique le Translohr, un tramway sur pneu repris par Alstom en 2012 après avoir été conçu par l’entreprise alsacienne Lohr, mais qui n’a pas rencontré le succès commercial espéré. Quelque 130 de ces rames circulent, notamment à Clermont-Ferrand. Dans la capitale auvergnate, pourtant fief de Michelin, c’est d’ailleurs très probablement un tram sur fer qui circulera sur la future ligne 2, prévue pour 2025.

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.