Baidu lance ses robotaxis sur 700 km de routes à Pékin

Ce service sera proposé avec 40 berlines sur une superficie couvrant 700 kilomètres, avec près de 100 stations de prise en charge.   © Baidu
Actualites

Grégoire Hamon

700 km, 100 arrêts. Baidu, le Google chinois, a lancé, le 10 septembre dernier, son service de robotaxis appelé Apollo Go Robotaxi à Pékin, une première dans la capitale chinoise. Ce service sera proposé avec 40 berlines sur une superficie couvrant 700 kilomètres, avec près de 100 stations de prise en charge ou de dépose, couvrant les zones résidentielles et commerciales des districts de Yizhuang, Haidian et Shunyi. Par mesure de sécurité, un opérateur de sécurité restera derrière le volant. Les utilisateurs peuvent faire l’expérience du service Apollo Go Robotaxi après s’être inscrits sur l’application de navigation Baidu Maps ou le site Web d’Apollo. Cette initiative fait suite à des lancements précédents opérés dans les villes de Changsha et Cangzhou, «faisant de Baidu la seule entreprise à avoir des opérations pilotes de robotaxi dans plusieurs villes de Chine», signale la société par communiqué.

Voiturier. L’ouverture de ce service au grand public a été préparée par huit mois de tests sur une petite échelle, la flotte de robotaxis Baidu Apollo ayant totalisé 519.000 kilomètres de conduite autonome. Pékin a été la première ville de Chine à réglementer et ouvrir des zones d’essai routier de conduite autonome. La capitale s’est hissée en 2019 à la première place en nombre de licences d’essai et de catégories de véhicules testés, ainsi que pour la diversité des scénarios de tests opérés. Baidu compte ouvrir ce service dans d’autres villes à terme. Le mois dernier, ce géant technologique a indiqué que sa nouvelle plateforme de conduite autonome, Apollo Computing Unit (APU), était prête pour la production. L’ACU soutient notamment son programme de stationnement automatisé appelé Apollo Valet Parking, développé en partenariat avec le constructeur chinois WM Motor. Celui-ci sera le premier constructeur automobile à proposer cette fonction à grande échelle à partir du second semestre 2020.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.