Les bateaux électriques de Lorient Produits Territoires

 
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

Xavier Renard

En breton « Ar Vag Tredan » signifie « Bateau électrique ». Cette navette régulière, qui sert de moyen de transport public depuis septembre 2013, relie plusieurs fois par jour la rade de Lorient (56), du quai des Indes jusqu’à l’arrêt « Pen Mané » de Locmiquélic, en sept minutes. La Compagnie de transport de la région lorientaise (CTRL) a confié l’exploitation de ce catamaran « zéro émission de CO2 », fabriqué par le chantier STX France de Lanester, à Keolis Maritime, a nécessité un investissement de 3,2 millions d’euros. La collectivité réaliserait une économie sur son budget « carburant » de plus de 80 000 euros par an grâce à ses condensateurs « super-capacité », à ses panneaux photovoltaïques pour le réseau très basse tension et à son système de chauffage et de climatisation par pompe à chaleur. Plus de 400 000 usagers empruntent chaque année cette ligne de transport collectif pas comme les autres. L’an dernier, le Ar Vag Tredan a été distingué par le 15e édition des Prix territoriaux, créé par la Gazette des communes et la GMF en 2000. La ville de Lorient est régulièrement sollicitée par d’autres communes ou collectivités territoriales maritimes, cherchant à dupliquer ce modèle inédit.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.