BeGau: des navettes autonomes électriques roulant à 40 km/h Produits

Prototype de navette BeGau en mode Full Electric entraîné par des batteries Lithium Titanate à recharge rapide.   © Gaussin
Actualites

Le Club Les Industriels

Michel Grinand

A Dubaï, la circulation autonome accélère. Des navettes autonomes filant à plus de 40 km/h avec une autonomie de 200 km et un temps de recharge de 10 minutes. … C’est ce que promet l’équipementier franc-comtois Gaussin en association avec Didriver, filiale du groupe Digirobotics (Dubaï), en annonçant leur partenariat destiné à développer et commercialiser une nouvelle navette autonome appelée BeGau. Les premiers essais de BeGau en conditions réelles auront lieu à Dubaï au cours du 2ème semestre 2018. Un marché prometteur. L’autorité des routes et transports de l’émirat a en effet validé en juin 2017 le passage progressif à la mobilité autonome des transports publics, avec l’ambition d’atteindre 25 % des trajets en 2030. Les navettes seront fabriquées par Gaussin à Héricourt (Franche-Comté). Elles pourront embarquer 24 personnes pour une utilisation de 5 à 16h selon les utilisations. La propulsion sera assurée par des batteries électriques Power Packs, développées par Gaussin en collaboration avec le Commissariat à l’Énergie Atomique. Cette technologie, utilisée notamment dans le port de Singapour, autorise des recharges en 10 minutes grâce à la technologie de batterie Lithium Titanate LpCo (outre une recharge ultrarapide, les batteries Lithium Titanate possèdent un nombre de cycles 10 fois supérieur à la technologie de Lithium Ion traditionnelle).

Personnalisation des navettes. La navette BeGau est annoncée avec une autonomie de 200 km pour une vitesse d’exploitation entre 40 et 60 km/h. Gaussin proposera à ses clients une personnalisation complète des navettes. Son expertise développée dans le domaine de la navigation autonome lui permet de diversifier désormais dans le secteur prometteur, mais au combien encombré, du transport de passagers. Jusqu’à présent, l’entreprise se cantonnait à la manutention et la réalisation de systèmes sur roues pour la mise en place et le transport de charges lourdes, volumineuses ou délicates (remorques, automoteurs, véhicule automatique). La société Didriver dont le siège est à Dubaï, est quant à elle spécialisé dans les solutions logicielle clés en main pour véhicule autonomes. La navigation justement utilisera une combinaison de systèmes pour la localisation et des fonctionnalités de sécurité avancées développées par les deux partenaires pour gérer les obstacles. « Les logiciels intelligents embarqués possèdent un haut niveau de fiabilité et comprennent des fonctionnalités de sécurité pour la gestion des obstacles, la cyber sécurité, la gestion de flotte, la maintenance et la connectivité », assurent les deux partenaires.

Grégoire Hamon

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.