Le bilan positif du TAD de Saint-Gilles-Croix-de-Vie Produits Territoires

 
Actualites

Les Collectivités

Xavier Renard

Après avoir pris en main en 2015 la compétence « étude, création et gestion d’un service de transport social individuel à la demande », dans le cadre d’une délégation partielle du conseil départemental, la Communauté de Communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie a mis en service le 16 novembre dernier une offre de transport à la demande (TAD).

Six mois plus tard, les élus du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie dressent un bilan « encourageant » de cette nouvelle offre de transport public, rayonnant sur quatorze communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. « Ce service totalise plus d’une centaine d’adhérents et répond concrètement aux besoins des personnes connaissant des difficultés de transports », peut-on lire sur le site Internet de la collectivité. Soumis à conditions de ressources, ce service totalise 212 demandes par 171 foyers depuis six mois.

Cette offre TAD est destinée principalement aux demandeurs d’emploi, travailleurs en intérim, bénéficiaires du RSA, familles monoparentales, personnes âgées de plus de 70 ans et aux bénéficiaires de l’ADPA (Allocation Départementale Personnalisée d’Autonomie), afin de les aider à rejoindre d’autres modes de transports réguliers (train ou bus), d’honorer rendez-vous médical, un entretien d’embauche, une formation, d’effectuer des achats ou de rendre visite à un proche médicalisé à proximité, jusqu’à Challans, Les Sables-d’Olonne et la Roche-sur-Yon.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.