Bio-GNV: la Nouvelle Aquitaine lance un appel à projets Territoires

L'appel à projets est ouvert jusqu'au 1er septembre 2020.   © DR
Actualites

Les Collectivités Les Industriels

La rédaction

Soutien à l’avitaillement et aux véhicules. Dans le cadre de la feuille de route relative au climat et à la transition énergétique, la Région Nouvelle-Aquitaine participe au développement d’un réseau d’infrastructures d’avitaillement au bioGN, carburant gazeux renouvelable issu de la méthanisation des déchets, tout particulièrement adapté au transport régional de marchandises et de voyageurs. Elle vient donc de lancer un appel à projets visant à financer, d’une part, les projets de stations délivrant du bioGNV et d’autre part, les véhicules s’engageant contractuellement avec les stations soutenues par la Région Nouvelle-Aquitaine. Le mécanisme est quasi similaire au dispositif lancé fin 2017 par la région Auvergne Rhône Alpes, avec une aide variable selon le type d’entreprise et le surcoût par rapport à un diesel équivalent. Comptez 50 % de financement pour une PME et 40 % pour les groupes.

10 stations déjà en développement. Cet appel à projets est ouvert jusqu’au 1er septembre 2020. Les projets seront instruits « au fil de l’eau », c’est-à-dire au fur et à mesure de la réception des dossiers. La Région Nouvelle-Aquitaine avait lancé, en décembre 2016, un appel à manifestation d’intérêt pour la création de stations délivrant du bioGNV à destination du transport de marchandises et de voyageurs. Deux stations ont été financées en 2017 : celle de Cestas (33) avec Air Liquide et celle de Saint-Vincent-de-Tyrosse (40) avec Endesa. Huit autres projets de stations ont été retenus dans l’appel à manifestation d’intérêt et sont en cours de développement.

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.