- Bus&Car – Connexion Transports Territoires - http://www.busetcar.com -

Blablacar double le taux de remplissage des voitures

Nouveaux comportements. En 2018, le covoiturage effectué par l’intermédiaire de Blablacar a permis d’économiser 1,6 million de tonnes de CO2, soit l’équivalent des émissions générées par les transports à Paris en 1 an. C’est ce que révèle la plateforme française de covoiturage dans une étude baptisée «Zéro places vides». Réalisée par le cabinet de conseil BIPE sur un panel de 6.884 membres dans huit pays (France, Allemagne, Italie, Espagne, etc.), l’étude prend en compte les économies directes de CO2 ainsi que les économies «indirectes» (un tiers du total), comme le covoiturage informel «inspiré par Blablacar», par exemple deux personnes qui se rencontrent via l’application puis décident de covoiturer de manière indépendante. Pour des trajets longue distance, le taux d’occupation moyen d’une voiture est de 1,9 passager par véhicule. Il passe à 3,1 quand deux passagers ont réservé via Blablacar, et même à 3,9 si un ami ou membre de la famille du conducteur est également présent à bord. Selon Blablacar, le covoiturage induit également de nouveaux comportements. Ainsi, 28 % de ses passagers qui ne possèdent pas le permis de conduire repousseraient leur décision de le passer grâce au covoiturage. De même, 22% des conducteurs de Blablacar réduiraient leur vitesse en présence de covoitureurs.

Le car encore plus performant. Pour la France seule, Blablacar révèle que le taux d’occupation de ses véhicules est de 3,5 personnes contre 1,3 personne par véhicule sans covoiturage. Les Français parcourent une distance moyenne de 239 km, ce qui est légèrement moins que la moyenne mondiale constatée sur la plateforme (263km). Si ce service n’existait pas, 78 % des conducteurs continueraient à se déplacer en voiture et 13 % via les transports publics. Les passagers, eux, choisiraient les transports publics à 75% comme principale alternative. Fort de sa récente acquisition de Ouibus, Blablacar souligne qu’avec un taux d’occupation moyen de 60 %, un car émet encore moins de CO2 par passager au kilomètre que le covoiturage (36 grammes de CO2 contre 58g pour le covoiturage). «Ce moyen de transport contribuera de façon significative à l’essor futur du réseau bas carbone de Blablacar», souligne la plateforme, qui compte éviter d’ici 2023 l’émission de 6,4 millions de tonnes de CO2.

G. H.