Bordeaux : du rififi autour de l’appel d’offres des transports publics Politique et réglementations Stratégie Territoires

  © Le tramway de Bordeaux exploité par Veolia Transport © Martine Coquilleau/ Fotolia
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

La Rédaction

La Deutsche Bahn conteste la transparence de l’appel d’offres pour les transports publics de Bordeaux. La compagnie ferroviaire allemande engage une action judiciaire pour que la procédure reparte de zéro !

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas Veolia Transport (l’actuel exploitant des transports urbains de Bordeaux), qui trouve à redire sur la transparence d’un appel d’offres. Cette fois, c’est la compagnie de chemins de fer allemande Deutsche Bahn (DB) qui juge que le processus d’appel d’offres pour les transports publics de Bordeaux, auquel elle aurait voulu participer, « manque totalement de transparence ». Ce sont les termes du directeur des transports urbains de la DB, Hermann von der Schulenburg, cité le 17 novembre dans le quotidien allemand Handelsblatt (lire). Il a indiqué que Deutsche Bahn avait lancé une action judiciaire afin que la procédure d’appel d’offres reparte de zéro, et que le groupe allemand puisse y participer (pour l’instant, seuls la SNCF via sa filiale Keolis ainsi que Veolia y participent). Selon la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB), la DB a lancé un référé pour bloquer la signature du futur contrat de délégation de service public prévu le 1er janvier 2009 pour cinq ans.
Théoriquement, la CUB doit choisir le 28 novembre, lors d’un conseil communautaire, le nouvel exploitant de son réseau de transport urbain. À moins que… 


Au sujet du renouvellement de l’appel d’offres de Bordeaux

L’article du Handeslsblatt (en allemand)

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.