Bosch et Mercedes testent un service de robotaxis en Californie

Cette expérience doit aussi permettre d’en apprendre davantage sur la manière dont on peut intégrer des véhicules autonomes dans un système de mobilité multimodal, comprenant transports publics et solutions d’autopartage.   © Bosch Daimler
Actualites

Grégoire Hamon

SAE de niveau 4/5. Alliés sur le développement de la mobilité autonome, les deux groupes allemands Bosch et Mercedes-Benz signalent qu’ils viennent de mettre en place un service de robotaxi à San José, première ville aux États-Unis à inviter des sociétés privées à venir tester la conduite autonome dans des conditions réelles. C’est dans cette ville de la Silicon Valley que les deux partenaires proposent des Mercedes-Benz classe S autonomes à une communauté d’utilisateurs sélectionnés. Ces derniers ont la possibilité de réserver les véhicules automatisés, qui restent sous la supervision d’un opérateur. Ce projet test permettra à Bosch et à Mercedes-Benz de collecter de précieuses informations pour développer leur système de conduite autonome de type SAE de niveau 4/5. «L’idée n’est pas de concevoir des prototypes quelconques, mais un système standardisé, prêt à être intégré dans les véhicules de tous types», insistent les deux sociétés.

Intégration avec les transports publics. Cette coopération entend également définir les nouveaux services de mobilité qui viendront avec l’avènement de véhicules de plus en plus automatisés. Les deux partenaires entendent ainsi «en apprendre davantage sur la manière dont on peut intégrer des véhicules autonomes dans un système de mobilité multimodal, comprenant par exemple des transports publics et des solutions d’autopartage». À ce titre, ils utilisent la plateforme de gestion de flotte développée par Daimler Mobility, qui permet aux partenaires de VTC d’intégrer des véhicules autonomes (Mercedes-Benz) directement dans les services qu’ils proposent. La plateforme, qui gère également l’entretien et le fonctionnement des véhicules, est actuellement utilisée pour gérer des VTC conduits par des chauffeurs en chair et en os à San Francisco et à Berlin.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.