Bosch va consacrer 4 milliards d’euros au véhicule autonome Pratique et ressources Stratégie

Bosch s’attend à ce que 2,5 millions de navettes dans le monde, pour la plupart sans conducteur, soient disponibles en 2025.   © Bosch
Actualites

Les Industriels

Grégoire Hamon

Leader des assistants à la conduite. La publication des résultats annuels de Bosch confirme la place de leader de l’équipementier qui, dans un environnement qualifié de «difficile», a réalisé un chiffre d’affaires 77,9 milliards d’euros l’an passé, soit quasiment l’équivalent de son année «record» de 2017. Volkmar Denner, le président du directoire, a réaffirmé son intention de positionner son groupe sur les secteurs d’avenir de la mobilité: traction électrique, intelligence artificielle et véhicule autonome. Sur ce dernier point, Bosch indique qu’il a budgété 4 milliards d’euros d’ici 2022, en y dédiant 4 000 développeurs. L’entreprise de Stuttgart est actuellement leader sur les assistants à la conduite partiellement automatisée (niveaux d’autonomie 2 et 3), avec un CA attendu de 2 milliards d’euros pour 2019. Mais Bosch vise surtout la conduite autonome sans conducteur à compter du début de la prochaine décennie (niveaux d’autonomie 4 et 5). «La conduite sans conducteur ouvrira la voie à des modèles économiques disruptifs tels que les  robots-taxis et une mobilité basée sur des navettes autonomes», expose Volkmar Denner. Bosch s’attend à ce que 2,5 millions de navettes dans le monde, pour la plupart sans conducteur, soient disponibles en 2025. L’équipementier proposera aussi des services, comme des solutions de réservation, de paiement, de stationnement, de recharge, de gestion et d’info-loisirs.

IA partout. D’ici 2025, l’entreprise entend multiplier son chiffre d’affaires par dix dans le domaine de l’électromobilité, pour atteindre cinq milliards d’euros, en devenant le leader du marché. Bosch propose déjà en série son e-axle (essieu électrique), un groupe motopropulseur compact, ou sa nouvelle batterie 48 volts. «Dès 2030, une proportion de 20 % des véhicules neufs à travers le monde seront partiellement électrifiés grâce à un système 48 volts», explique Bosch. Le groupe allemand ne veut pas non plus faire l’impasse sur le développement de l’Intelligence artificielle, en considérant que d’ici le milieu de la prochaine décennie, «tous les produits Bosch disposeront de l’IA ou que celle-ci jouera un rôle dans leur développement ou leur fabrication». L’équipementier proposera bientôt son système de capteurs SoundSee, qui permet de prédire les pannes machine avec précision. De même, il travaille actuellement sur une caméra multifonction destinée à la conduite autonome. Associant des algorithmes de traitement de l’image et les méthodes de l’IA, cette caméra automobile intelligente peut par exemple voir les piétons et identifier et prévoir immédiatement leur comportement.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.