Bosch veut démocratiser le prix du Lidar

L’arrivée d’un équipementier de renom devrait abaisser le prix des capteurs LiDAR, même si certains acteurs commencent à proposer des solutions à des tarifs beaucoup plus accessibles.   © Bosch
Actualites

Grégoire Hamon

Économies d’échelles. Juste avant le CES de Las Vegas, Bosch a indiqué qu’il allait se lancer dans la production en série du premier LiDAR (Light detection and ranging) compatible avec les automobiles. Ce capteur de distance à balayage laser reste indispensable aux fonctionnalités de conduite de niveaux SAE 3 à 5 selon l’équipementier. Ce nouveau capteur Bosch couvrira autant les grandes distances que la proximité immédiate, ce qui le rendra utile à la conduite sur autoroutes ainsi qu’en milieu urbain. Bosch propose déjà des caméras et des radars de série, l’adjonction de LiDAR permet donc de constituer la trilogie parfaite pour équiper les futures voitures autonomes. «Dans le cas d’une moto se rapprochant rapidement d’un carrefour, le radar peut parfois rencontrer des difficultés à distinguer le motard et la carrosserie de la moto. Dans certaines configurations d’éclairage, la caméra peut quant à elle être éblouie», développe Bosch. «Grâce à des économies d’échelle, Bosch veut réduire le coût de cette technologie sophistiquée et la rendre accessible au marché grand public», souligne le groupe de Gerlingen, sans toutefois donner plus de précisions sur une fourchette tarifaire ainsi qu’une date de sortie.

Démocratisation. Alors qu’ils coûtaient près de 75 000 dollars à leur début, les capteurs LiDAR ont vu leur prix baisser autour de 10 000 $. Selon de nombreux experts, il faudrait l’abaisser à 200 $ pour le rendre acceptable pour le grand public. En juin 2019, Google a annoncé vouloir commercialiser sa propre solution autour de 5 000 $. L’année dernière, Luminar a dévoilé un système LiDAR qui devrait coûter moins de 1000 $ pour les voitures de série en 2022. D’autres équipementiers ont profité du CES pour annoncer des leurs propres solutions. Ainsi le fabricant de drones DJI annonce que sa filiale Livox va démarrer cette année la commercialisation de LiDAR destinés à la conduite autonome de niveau 3 et 4 : un premier modèle à 1000 $ pour une porté de 260 mètres, le second à 1 500 $ pour une portée de 500 mètres. Encore mieux, Velodyne, l’une des sociétés qui a aidé à inventer le LiDAR moderne, vient d’annoncer la commercialisation à la mi 2020 d’un petit capteur LiDAR à 100$, bien loin des coûteux modèles développés habituellement. Appelé Velabit, il disposera d’une portée relativement courte (100 mètres), avec un angle de vision restreint, mais pourrait facilement équiper les véhicules ainsi que des petits robots de livraison.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.