Bruxelles : le réseau STIB est ouvert, mais encore perturbé Politique et réglementations Territoires

Le lignes de "pré métro" de Bruxelles restent fortement perturbées.   © MC
Actualites

Les Collectivités

Michel Chlastacz

Le mercredi 25 novembre 2015, après trois jours d’interruption (sauf pour quelques lignes de bus et de tramways) en raison de l’état d’urgence décrété par le gouvernement belge, le réseau des transports urbains bruxellois de la STIB (Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles) reste encore très perturbé. Côté métro, seules les lignes 1 (partiellement) et 2 ont été remises en service et uniquement de 6 heures à 22 heures, tandis que les lignes 5 et 7 demeurent fermées au trafic.

Même traitement différencié pour les lignes du «pré-métro», ces lignes de tramways «fortes», qui sont complémentaires du réseau métro et établies en souterrain en centre-ville. C’est notamment le cas des lignes 3 et 4, les plus importantes, et dont les trois stations les plus fréquentées et situées dans l’hyper-centre (Bourse, Anneesens et Lemonnier) demeurent fermées, les tramways passant sans s’y arrêter.

En revanche, si les lignes de tramways de type «pré-métro» sont interrompues à partir de 22 h 30, huit autres lignes de tramways classiques, qui avaient été partiellement fermées en centre-ville, sont de nouveau exploitées totalement, même si la plupart des stations de l’hyper-centre, celles qui sont en correspondance avec le «pré-métro» ne sont pas desservies.

Toutes ces dispositions qui«devraient être remises à jour à partir de  la semaine prochaine», auraient d’ores et déjà eu pour conséquence «des pertes significatives de trafics (et de recettes) de l’ordre de 1 à 2% en valeur annuelle», estimerait la STIB.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.