Cadencement ferroviaire, déjà 1700 plaintes reçues Politique et réglementations Produits Territoires

 
Actualites

Les Collectivités Les Industriels

La rédaction

 

Un mois après l’entrée en vigueur des nouveaux horaires, 1700 plaintes d’usagers ou de collectivités ont été traitées par Nicole Notat, médiatrice nommée par la SNCF et Réseau ferré de France (RFF). 

 

 

« Sur les 1700 saisines que nous avons traité, 40% ont fait l’objet d’une recommandation », assurait Nicole Notat, médiatrice des nouveaux horaires, le 19 janvier 2012 lors d’un point presse. Précisant que 70% des plaintes sont de nature individuelle tandis que 30% émane d’association d’usagers ou de collectivités, la médiatrice a également relevé que plus de la moitié des requêtes ont concerné des déplacements quotidiens.

13 recommandations traitées

Ayant transmis à la SNCF 21 « recommandations significatives », Nicole Notat a souligné que « treize d’entre elles ont permis des avancées positives dès 2012 ». Parmi elles, la mise en place de quinze arrêts supplémentaires, le rétablissement de deux correspondances, la création de deux dessertes, la possibilité pour des abonnés TER d’accéder à des Teoz et la modification d’un horaire d’environ une heure.

300 requêtes individuelles

Côté « procédures » individuelles, les 300 requêtes reçues ont donné lieu à des solutions pragmatiques comme le recours à des transports de substitution sans surcoût ou à une compensation tarifaire individuelle. Indiquant que sa mission prendrait fin en mars, la médiatrice s’est laissée jusqu’au 15 février pour enregistrer les dernières plaintes.

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.