Caen : le tramway sur pneus va tirer sa révérence Politique et réglementations Stratégie Territoires

Le tramway sur pneus de Caen n'a pas tenu ses promesses.   © © DR
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

Shahinez Benabed

Le tramway sur pneus de l’agglomération de Caen devrait être arrêté de manière anticipée en 2016, suite à de nombreux dysfonctionnements rencontrés depuis sa mise en service en 2002.

Le temps de Twisto, le tramway sur pneus de Caen, sera bientôt révolu. En effet, Viacité, le syndicat mixte des transports de l’agglomération de Caen, a voté fin décembre 2011 l’arrêt anticipé de ce type de Transport sur voie réservée (TVR) pour 2016.

Initialement, celui-ci, qui avait été mis en service en 2002, devait circuler jusqu’en 2032. À la place, un tramway sur fer le remplacera dès 2018 pour un coût de 170 millions d’euros.


Des promesses brisées

La raison d’un tel abandon ? Twisto, conçu par la compagnie Bombardier Crespin, n’a semble-t-il pas rempli ses engagements. Les pannes à répétition (entraînant des coûts importants de maintenance) et la fréquentation en baisse des usagers (43 000 en 2009 contre 40 000 en 2011), ont eu raison de ce procédé innovant.

Caen est l’une des deux seules agglomérations du monde à utiliser les tramways sur pneus Bombardier avec Nancy. Ce type de TVR avait été choisi car il était notamment le seul à pouvoir prendre des pentes supérieures à 7 degrés. Il avait également la capacité de faire des courbes plus importantes. Autre aspect important, le prix était à l’époque plus abordable que celui du tramway sur fer, le gouvernement ayant décidé d’aider le développement de cette technique.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.