Capitaine Train roule pour la Deutsche Bahn Politique et réglementations Produits Territoires

  © DB
Actualites

Les Collectivités Les Industriels

La rédaction

Capitaine Train entre dans la cour des grands. Depuis le 14 mai dernier, le concurrent de Voyages-SNCF a commencé à distribuer les billets de la Deutsche Bahn.

« Nous devenons ainsi la première agence de voyages en ligne grand public à distribuer les billets de train des deux plus gros transporteurs européens », assure Jean-Daniel Guyot, l’un des trois fondateurs de Capitaine Train, à l’occasion de l’annonce du nouveau partenariat qu’il vient de signer avec la Deutsche Bahn (DB). A l’issue d’un an de pourparlers avec la DB, « cette collaboration va nous permettre d’offrir deux fois plus de trains et des tarifs encore plus intéressants », poursuit Jean-Daniel Guyot.

 

Trois opérateurs dans la boucle

 

Déjà positionnée en l’Allemagne grâce à un partenariat avec Thalys sur la ligne Paris- Essen via Cologne et Düsseldorf, la start-up proposait également des liaisons entre Paris et Munich, Paris et Francfort ou Marseille et Francfort sur les trains opérés conjointement par la SNCF et la DB. Aujourd’hui, le contrat signé avec la DB lui permet d’avoir un accès direct aux tarifs de la compagnie. 

 

Un pari ambitieux

 

Créé en 2009 et revendiquant 50 000 billets vendus en mars 2012, Capitaine Train ne manque pas de projets et surtout d’ambition puisqu’il souhaite étendre son concept d’achat de billets de train simple, rapide, à l’échelle européenne. Pour y parvenir, il compte bien monter crescendo, « nous avons commencé par vendre l’offre de la SNCF avec Eurostar, Thalys et Lyria, puis iDTGV en août dernier. Aujourd’hui, nous franchissons une nouvelle étape en proposant les billets de la DB, premier transporteur ferroviaire européen. Nous ne nous arrêterons évidemment pas là », prévient Jean-Daniel Guyot, qui pense que l’ouverture à la concurrence devrait impulser une nouvelle dynamique au monde ferroviaire. « Cette libéralisation va permettre à tous les transporteurs nationaux historiques de sortir de leurs frontières. Plus le système va devenir complexe et plus nous aurons besoin de simplicité. Ça tombe plutôt bien, c’est notre obsession », conclut-il.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.