ZF développe Car eWallet, un porte-monnaie électronique de mobilité Produits

Le porte-monnaoe électronique Car eWallet permettra de payer des services de mobilité en temps réel, comme la recharge d'un véhicule électrique.   © DR
Actualites

Les Industriels Les Opérateurs

Grégoire Hamon

Règlement de covoiturage. ZF est bien parti pour maîtriser toute la chaîne du véhicule autonome. Après avoir annoncé fin juin la production en série de sa navette autonome e.Go Mover, prévue pour 2019, l’équipementier allemand vient de créer la startup Car eWallet, qui sera chargée de développer le porte-monnaie électronique éponyme. Présenté pour la première fois en janvier 2017 en collaboration avec IBM et UBS, Car eWallet permet de payer en temps réel et de manière autonome des services de mobilité. ZF va désormais externaliser cette activité au sein d’une startup localisée à Berlin, en fournissant le capital d’amorçage. «L’objectif est de poursuivre le développement et la commercialisation du service. Car eWallet peut, par exemple, permettre d’effectuer des paiements pour recharger des voitures électriques. Le porte-monnaie électronique peut également être utilisé pour régler des péages, des frais de stationnement ou du covoiturage», explique-t-on chez ZF. Les premiers projets pilotes de Car eWallet devraient être lancés dès le second semestre de cette année.

Micro-paiements de mobilité. Pour ZF, la conduite hautement automatisée, la conduite autonome en particulier, ainsi que l’électromobilité, exigeront que les véhicules soient connectés aux services de paiement. «C’est le seul moyen pour les voitures particulières d’utiliser de manière indépendante des services payants tels que des péages, des parkings ou le chargement de la batterie sans la présence d’un conducteur.» La plateforme Car eWallet s’appuie sur la technologie blockchain, qui permet la réalisation virtuelle et en temps réel de transactions commerciales sans avoir recours à une instance centrale ou à un tiers de confiance. Le portefeuille virtuel pourra ainsi payer automatiquement et sans transaction manuelle les frais de recharge auprès des bornes électriques, mais également les recharges inductives lorsqu’un véhicule est arrêté à un feu rouge. Plus classiquement, le porte-monnaie prendra aussi en compte les frais de péages et de parking. Car eWallet envisage de s’ouvrir à de nombreux autres utilisateurs du secteur de la mobilité dans son ensemble ainsi qu’aux prestataires de services financiers.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.