CarPostal expérimente le covoiturage en Pays salonnais Territoires

Philippe Ginoux, maire de Sénas, Nicolas Isnard, maire de Salon-de-Provence, Thomas Matagne, co-fondateur d'Ecov, et Nathalie Courant, directrice générale de CarPostal France.   © DR
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

La rédaction

Articulation avec le réseau de bus. Pour offrir une desserte complémentaire à la ligne bus qui relie Sénas à Salon-de-Provence, CarPostal lance une expérimentation de covoiturage de proximité. Distantes de 12 km, les deux villes font partie du même bassin de vie : 90% des emplois du territoire sont concentrés à Salon-de-Provence. « Le covoiturage permet d’enrichir nos solutions pour les territoires peu denses », souligne Nathalie Courant, directrice générale de CarPostal France. L’offre baptisée Covoit’Ici s’articule avec le réseau Libébus, opéré par CarPostal, puisqu’elle est matérialisée par deux bornes installées auprès des arrêts de bus « Gabriel Péri », à Sénas, et « Théâtre », à Salon-de-Provence.

Accessible même sans smartphone. Le système de Covoit’Ici, élaboré par la société Ecov, repose sur le principe d’un accès ouvert à tous, y compris sans smartphone. Thomas Matagne, co-fondateur d’Ecov, milite pour un service public « coproduit par ses usagers ». Le passager enregistre sa demande, qui s’affiche sur un panneau lumineux situé à proximité de la station. Le trajet lui est facturé 90 centimes, alors que le conducteur du véhicule gagne 1 euro, la différence étant acquittée par la collectivité. Pour le maire de Salon-de-Provence, Nicolas Isnard, cette innovation doit participer à la mise en place de services publics de qualité en Pays salonnais. Quant à Philippe Ginoux, maire de Sénas, il souhaite aller plus loin à terme, avec la mise en place d’une navette reliant la sortie de l’autoroute à la gare TER. L’objectif est de capter une partie du flux automobile, afin de désaturer les axes routiers.

Sandrine Garnier

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.