Couverture mobile : le gouvernement veut la fin des zones blanches pour 2020 Territoires

Les performances du réseau mobile en 2017, en zones peu denses et sur routes.   © DR
Non classé

Le Club Les Collectivités Les Opérateurs

La rédaction

Trois ans de délai. Le gouvernement veut en finir au plus vite avec les zones blanches, dépourvues de réseau mobile. Un accord a été conclu avec les opérateurs de téléphonie mobile, visant à généraliser la couverture dans les trois ans à venir, via la construction de 5 000 nouveaux équipements (relais). L’accord prévoir également la généralisation de la 4G, en particulier sur les axes de transport. La mise en œuvre de ces dispositions sera suivie par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), en étroite coopération avec les collectivités locales.

Stabilité des redevances. Les opérateurs ont obtenu, en contrepartie de ces contraintes, une stabilisation des redevances exigées pour la future réattribution des fréquences des bandes 900/1800/2100 MHz arrivant à échéance au cours des prochaines années. Le Président de la République a fixé, lors de la première Conférence Nationale des Territoires le 17 juillet dernier, des objectifs ambitieux : garantir l’accès de tous les citoyens au bon débit (supérieur à 8Mbit/s), doter l’ensemble des territoires de réseaux très haut débit (supérieur à 30Mbit/s) d’ici 2022 et généraliser une couverture mobile de qualité dès 2020.

 

 

 

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.