Covoiturage: Ecov achète OuiHop’

La marque OuiHop’ sera conservée par Ecov.   © DR
Actualites

Grégoire Hamon

CHNS ou lignes de covoiturage à haut niveau de service. Le marché du covoiturage se concentre. Après le rachat d’IDVROOM par Klaxit, Ecov a fait l’acquisition de son concurrent OuiHop’ pour un montant non communiqué. Ces deux sociétés sont positionnées sur le covoiturage courte-distance en temps réel, sans réservation. «L’acquisition de OuiHop’nous permettra d’accélérer le développement des lignes de covoiturage à haut niveau de service que nous déployons avec les collectivités locales et les entreprises, et qui contribuent à dynamiser les territoires», a déclaré Thomas Matagne, président d’Ecov. Créée fin 2014, Ecov est une startup agréée Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale (ESUS), qui fait partie des 22 pionniers du programme French Impact. La Caisse des Dépôts, Mobiliz (Groupe Renault) et France Active sont également entrés au capital d’Ecov. Créée un an plus tard, OuiHop’ compte plus de 16.000 utilisateurs actifs en France. En 2018, OuiHop a notamment su gagner la confiance des usagers franciliens et s’imposer comme référence, devenant la troisième application la plus utilisée dans le cadre de l’opération «Tous ensemble pour le covoiturage», organisée par Île-de-France Mobilités.

Zones périurbaines. En faisant l’acquisition de OuiHop et notamment de sa technologie pointue en matière d’intégration dans les GPS, Ecov renforce son leadership sur le covoiturage dynamique. Plus complexe à développer que le covoiturage classique, le covoiturage en temps réel vise une innovation de rupture dans le partage des trajets. La clé du succès réside dans une offre la plus fournie possible, afin d’inciter les utilisateurs à franchir le pas sans crainte de se trouver sans solution de retour. L’équation est encore plus difficile hors des grandes agglomérations. «Le covoiturage spontané, basé sur la création d’une offre de covoiturage sans contrainte de rendez-vous ni de trajet, est le seul à pouvoir améliorer massivement la mobilité dans les zones périurbaines», souligne ainsi Franck Rougeau, co-fondateur OuiHop’. La marque OuiHop’ sera conservée, et les deux sociétés vont préparer une offre gratuite destinée aux entreprises, qui sera mise à leur disposition lors de la rentrée prochaine dans le cadre du «forfait mobilité» (indemnisation défiscalisée jusqu’à 400€/salarié).

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.