Creuse : baptême et habillage du réseau départemental Pratique et ressources Stratégie

  © O.J.
Actualites

Le Club Les Industriels Les Opérateurs

Olivier Jacquinot

Nouvelle étape pour le développement des transports départementaux de la Creuse avec l’habillage des véhicules et le baptême du réseau.

L’objectif est naturellement une meilleure identification et appropriation de celui-ci par les Creusois,  alors que certaines caractéristiques de ce département – faible démographie, population dispersée, réseau ferroviaire exsangue,… – ne favorisent pas les transports en commun. Le Conseil général a, tant par souci d’économie que d’efficacité, opté pour la simplicité. Ainsi le réseau a t-il été baptisé « TransCreuse » et sa livrée est une déclinaison du logo départemental. A savoir les couleurs vert et bleu, et des ondulations adaptées aux carrosseries des différents véhicules. Simple, efficace et… économique puisque l’opération, initialement chiffrée à 120 000 € HT, a été menée en interne par les services du Conseil général pour 80 000 € HT, la pose étant prise en charge par les dix sociétés de transport qui, dans le cadre de DSP, assurent les dessertes des 21 lignes régulières (620 000 km parcourus et 368 700 voyages).

Cette opération baptême et habillage fait suite à la mise en place en septembre dernier d’une tarification similaire à toutes les lignes – 2 € le ticket; 240 € l’abonnement annuel domicile/travail – qui donne des résultats encourageant (+ 5% de fréquentation sur certaines lignes). Prochaine étape pour le réseau TransCreuse: l’habillage d’une partie des 360 points d’arrêt.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.