Daimler investit 20 milliards d’euros dans les batteries électriques Produits

Pour Daimler, 15 à 25% des véhicules vendus seront électriques d'ici 2025.   © Daimler
Actualites

Les Industriels

Grégoire Hamon

Sécuriser ses approvisionnements. Pour éviter de se retrouver coincé faute de batteries, le constructeur allemand Daimler a annoncé un investissement de plus de 20 milliards d’euros dans l’achat de cellules de batteries pour véhicules électriques jusqu’en 2030. «Notre offensive dans l’électrique se montre payante. Après avoir investi des milliards d’euros dans le développement de nos flottes électriques et de notre réseau de la batterie, nous passons maintenant à l’étape suivante: avec l’achat de cellules de batterie pour plus de 20 milliards d’euros, nous avançons méthodiquement vers l’avenir électrique de notre entreprise», indique le président du directoire, Dieter Zetsche, cité dans un communiqué. Daimler prévoit d’électrifier chaque segment de sa gamme, de la smart aux bus et aux poids-lourds. Le constructeur allemand veut produire 130 véhicules électriques et hybrides d’ici 2022, ainsi que des fourgonnettes, des autobus et des camions électriques.

15 à 25% des ventes en électrique d’ici 2025. La production en série dans le segment bus a démarré à l’automne dernier, avec une première livraison d’eCitaro à la ville de Hambourg. La version électrique du Vito est pour sa part commercialisée depuis novembre dernier. Le constructeur prévoit que d’ici à 2025, les véhicules électriques à batterie atteindront 15 à 25 % du total des ventes, selon les préférences individuelles des clients et l’évolution de l’infrastructure publique. Le constructeur automobile n’a pas précisé auprès de quelles sociétés il se fournirait en cellules de batteries. Il s’approvisionne actuellement auprès de différents fournisseurs, notamment les sud-coréens LG Chem et SK Innovation. En revanche, Daimler produit lui-même ses propres batteries, fabriquées notamment par Deutsche Accumotive à Kamenz, en Allemagne, et investit actuellement 1 milliard d’euros dans son réseau de production. Il pourra à terme disposer de huit usines réparties sur trois continents.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.