Daimler veut être leader sur les bus électriques et autonomes Produits

Le lancement du Citaro 100 % électrique aura lieu le 10 juillet à Mayence.   © Daimler
Actualites

Les Industriels

Grégoire Hamon

Une entité dédiée la motorisation électrique. Le groupe Daimler ne pouvait laisser ses concurrents lui griller plus longtemps la politesse sur le créneau des bus et des camions électriques. Le 7 juin dernier, le leader mondial du camion a annoncé le lancement d’une gamme complète de bus et camions et électriques. «Nous sommes le leader mondial incontesté de l’industrie du bus et du camion et nous voulons conserver cette position pour les véhicules électriques. Seuls les constructeurs présents sur les deux systèmes d’entraînement, conventionnel et électrique, seront en mesure d’apporter des solutions convaincantes, sur le plan technique et économique», a déclaré Martin Daum, directeur mondial de la division Camions et bus de Daimler. À cette fin, le groupe allemand vient de mettre en place une organisation mondiale dédié à l’e-mobilité, E-Mobility Group (EMG). Cette entité permettra de coordonner les systèmes d’entraînement électriques de manière standardisée à travers toutes les marques et divisions, suivant le modèle déjà mis en place avec la plateforme Daimler Truck pour les moteurs conventionnels. Qui dit plateforme commune ne signifie pas forcément système similaire. Ainsi, le bus conservera sa spécificité. «Le bus est probablement ce qui se fait de plus exigeant en matière d’e-mobilité, que ce soit en termes de cycle de charge et décharge par rapport aux voitures particulières, ou de gestion énergétique et de température par rapport aux camions, ne serait-ce que pour assurer un bon confort au conducteur comme aux personnes transportées», signale ainsi Nadia Omeyer, responsable communication d’EvoBus France.

Focus sur les véhicules autonomes. En parallèle, le groupe Daimler annonce le lancement de son nouveau entre de R&D dédié aux bus et camions automatisés à Portland (Oregon, États-Unis). Le constructeur entend également développer des synergies avec d’autres divisions sur le sujet, notamment les voitures de tourisme. Sur la période 2018 et 2019, le groupe Daimler va investir pour 2,5 milliards d’euros en recherche et développement dont 500 millions d’euros seront directement affectés aux thèmes de l’e-mobilité, la connectivité et la technologie des véhicules utilitaires automatisés.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.