Dans le monde, la moitié des bus roulent au diesel, 10% au gaz et 17% à l’électricité

Les bus électriques représentent près de 17% des bus mondiaux (dont 6,3 % avec batterie et 7,8 % hybride).   © UITP
Actualites

Grégoire Hamon

La Chine possède 57% des bus électriques mondiaux. Dans un document publié mi-juillet et intitulé Global Bus Survey 2019, l’UITP a interrogé 320 opérateurs de bus répartis sur 46 pays et permettant d’avoir une estimation sur la constitution du parc mondial d’autobus. La plupart des pays d’Europe sont présents, ainsi que les pays principaux d’Asie et d’Amérique du Sud. Il manque toutefois les Etats-Unis. Selon cette enquête, il apparaît que le gazole reste l’énergie de propulsion prédominante. «Le diesel est de loin le carburant le plus populaire puisqu’il représente 50% de toutes les flottes de bus. De plus, 22% de bus supplémentaires consomment du Diesel combiné avec des additifs, ou du biodiesel», soulignent les auteurs de l’enquête. Toutefois, les bus électriques représentent près de 17% des bus mondiaux (6,3 % avec batterie, 3 % caténaire et 7,8 % hybride), un chiffre dopé par l’apport de la Chine qui apporte à elle seule 57% des bus électriques. L’UITP note également une forte progression des bus électriques en Roumanie, en France et au Royaume-Uni. Enfin, les bus roulant au GNC composent 10,5 % du total, sachant qu’ils représentent 98 % des bus en Corée en Sud.

Une moyenne d’âge de 7 ans. Un focus sur la taille des véhicules permet de constater que près de 68% de la flotte est constituée d’autobus standard de 12 mètres. C’est notamment le cas en Argentine, Finlande, au Japon et au Danemark avec des chiffres qui dépassent les 90%. Le bus articulé représente 12 % des bus, suivis des Midibus (8,4%), Minibus (5,2%), bus à double étage (5%) et trolleybus (1,7%). L’âge moyen des bus est de 6,9 ans. Des pays comme la Chine, la Russie et le Brésil, qui comptaient un grand nombre de bus récent, ont permis de faire baisser la moyenne d’âge. Ils ont été rejoints par l’Indonésie, le Mexique et la Corée du Sud.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.