- Bus&Car – Connexion Transports Territoires - http://www.busetcar.com -

Dans l’Hérault, le car à un euro

Le 5 mai 2010, les habitants de l’Hérault pourront prendre l’autocar pour un euro sur le réseau départemental s’ils achètent un carnet de dix tickets. Une audacieuse politique tarifaire qui vise à booster la fréquentation et à concurrencer l’automobile.

Le titre de transport à un euro remportait déjà un certain succès dans les agglomérations, comme Nice par exemple, il gagne désormais les campagnes. Le réseau Hérault Transport lance dès le 5 mai 2010 une nouvelle tarification sur l’ensemble de ses lignes interurbaines. En substance, le ticket à l’unité passera de 4,10 euros en moyenne à 1,50 euro. Mieux, le carnet de dix titres sera commercialisé 10 euros.

Cette politique tarifaire ambitieuse a pour but de faire grimper la fréquentation de 23% en 2010. Elle coûterait au conseil général 1,15 million d’euros sur l’année, une somme que André Vezhintet, président du conseil général, juge raisonnable compte tenu « d’un budget départemental équilibré et même légèrement excédentaire ».


Concurrencer l’automobile

Cette stratégie s’inscrit dans une politique générale visant à respecter au niveau local les exigences de développement durable et à concurrencer de façon frontale l’automobile.

Avec 68 lignes régulières, 1 800 points d’arrêt et 450 autocars exploités, le réseau Hérault Transport offre déjà une alternative de poids à l’usage de la voiture. Il combinera cependant cette nouvelle offre tarifaire à la promotion des normes qualitatives et sécuritaires des véhicules utilisés. « Tous nos autocars sont récents, équipés de ceintures de sécurité et nous assurons un service confortable et de qualité à nos voyageurs », martèle d’ores et déjà le réseau.

Et le département semble faire des émules, puisque Georges Frêche, président du conseil régional du Languedoc-Roussillon, et candidat à sa propre succession, a lui-même promis le ticket TER à un euro pour 2011.