DCG: la reprise partielle par Temsa validée

DCG était le distributeur exclusif de Temsa depuis près de 20 ans.   © DR
Non classé

La rédaction

52 emplois maintenus. Fragilisé par la conjoncture et l’échec à l’appel d’offres lancé pour le renouvellement du parc de la RATP, Dietrich Carebus Group avait été placé en redressement judiciaire le 1er juillet dernier. La chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg vient, ce 29 octobre, de valider sa reprise par Temsa au 1er novembre. Pour rappel, Dietrich Carebus Group était le distributeur exclusif du constructeur turc dans l’Hexagone depuis le début des années 2000. Ce dernier a prévu de maintenir 52 emplois sur les 121 que comptait encore la PME familiale à fin octobre, dans son siège à Ingwiller (Bas-Rhin) et son antenne à Mitry-Mory (Seine-et-Marne). Parallèlement, une entité spécialement créée par son directeur a été autorisée par le tribunal à reprendre les activités de Dietrich-La Carrosserie Dauphinoise aux Abrets en Dauphiné (Isère). Là, 14 emplois sur 21 devraient être maintenus. Enfin, la justice doit statuer, en ce mois de novembre, sur l’avenir de sa filiale Lambert Location à Gisy-les-Nobles (Yonne).

Yutong va créer sa propre société en France. Temsa ne reprenant que les actifs de Dietrich Carebus Group, sa liquidation devrait être prononcée en ce début d’année 2020, soit l’année du centième anniversaire de sa fondation. En 2016, l’entreprise avait levé 30 millions d’euros pour aménager une ligne d’assemblage de bus électriques Yutong à Ingwiller, projet qu’elle n’a jamais concrétisé. Le constructeur chinois, qui n’a pas présenté d’offre de reprise, a annoncé maintenir sa présence en France via la création d’une filiale.

P. W.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.