Deux lignes de bus électriques à Marrakech Stratégie Territoires

Les véhicules de 18 m construits par le chinois Yangtse ont été mis en service le 28 septembre.   © DR
Actualites

Le Club Les Industriels Les Opérateurs

La rédaction

Apparition à la COP 22. La ville de Marrakech a mis en service 30 bus électriques de 18 m de fabrication chinoise (Yangtse). C’est une première au Maroc, pays privé de ressources pétrolières qui s’est engagé dans le développement des énergies vertes. Les véhicules, qui avaient fait leur apparition en fin d’année 2016, au moment de la COP 22, ont dû patienter pour obtenir leur homologation de la part des services du ministère des transports marocain.

Exploitant espagnol. La recharge des batteries sera effectuée grâce à une station de production de l’énergie solaire installée à l’entrée de la ville construite avec le soutien de la Banque mondiale. Le transporteur espagnol Alsa, exploitant du réseau urbain de Marrakech, est également en charge de la gestion du réseau de bus électriques. Ces lignes dotées de voies réservées doivent transporter plus de 45 000 passagers chaque jour.

La rédaction

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.