Elisabeth Borne nommée ministre de la Transition écologique

Lors de cérémonie de passation des pouvoirs à l'Hôtel de Roquelaure, mercredi 17 juillet: Brune Poirson, Elisabeth Borne, Emmanuelle Wargon, et François de Rugy.   © DR
Actualites

La rédaction
Trois ministres en un an. Le mercredi 17 juillet, la ministre des Transports, Elisabeth Borne, a succédé à François de Rugy, contraint à la démission après une série de révélations de notre confrère Médiapart, concernant son utilisation à des fins privées des moyens mis à sa disposition en tant que président de l’Assemblée nationale et député. Polytechnicienne, haute fonctionnaire, Elisabeth Borne est la troisième à prendre en charge le maroquin de l’environnement sous le quinquennat d’Emmanuel Macron, moins d’un an après le départ de Nicolas Hulot. Elle gardera parallèlement le portefeuille des Transports, sans pour autant reprendre le titre de ministre d’Etat de ses prédécesseurs.
Anciens du cabinet de Ségolène Royal. Guillaume Leforestier a été nommé directeur de cabinet du ministère de la Transition écologique, succédant à Jack Azoulay, lui-même nommé lundi 15 juillet à ce poste, en remplacement de Nicole Klein, touchée elle aussi par les révélations de Mediapart. Tout comme Elisabeth Borne, Guillaume Leforestier a été directeur de cabinet de Ségolène Royal, quand celle-ci était ministre de l’Ecologie. Parmi les chantiers de la rentrée, Elisabeth Borne retrouvera le projet de loi sur les mobilités (LOM), texte qui doit revenir en septembre en nouvelle lecture au Parlement, faute d’accord entre les deux chambres.
Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.