- Bus&Car – Connexion Transports Territoires - http://www.busetcar.com -

Elon Musk transforme ses Tesla en rames de métro

Transport en 3D. Pour Elon Musk, les tunnels creusés sous les villes représentent LA solution pour désengorger la congestion urbaine. «Le problème du réseau routier actuel, c’est qu’il est en 2D. Pour limiter les embouteillages, le transport doit passer en 3D», explique le patron de Tesla, pour qui toute solution en dehors de l’automobile n’est qu’une hérésie. Le tycoon a donc créé une société, facétieusement appelée The Boring Company, et a donc commencé à creuser au printemps 2017 dans le sous-sol de son autre entreprise, Space X. Mardi 18 décembre, à Hawthorne, dans la banlieue de Los Angeles (Californie), Boring a donc inauguré un premier tunnel de démonstration. Le tronçon de 2 km, avec seulement 3,65 m de diamètre, apparaît bien loin de ce que promettait Elon Musk. Le milliardaire avait vendu l’idée d’une piste électromagnétique, sur laquelle se déplaceraient des plateformes emportant des véhicules à 240 km/h. Las, le tunnel ressemble plus à une attraction bricolée de fête foraine.

Une voiture par seconde. Ne peuvent actuellement y circuler que des Tesla Model X, à la vitesse de 65 km/h sur une piste assez chaotique. Les véhicules sont équipés de roues latérales destinées à les guider le long de glissières en béton. Une solution plus économe qui doit permettre de faire circuler des navettes pour 16 passagers (une réinvention du métro?) ainsi que des voitures particulières. Ces dernières doivent toutefois être électriques (pour éviter les émanations) et donc équipées des deux petites roues de guidage rétractables sous le châssis (d’un coût estimé entre 200 et 300 dollars). De plus, ces véhicules devront aussi disposer d’un mode de conduite autonome car l’ensemble des trajets seront automatisés. Musk compte proposer des systèmes de réservation à 1 dollar le trajet. A terme, des milliers de véhicules électriques et autonomes devraient sillonner les sous-sols de Los Angeles dans des tunnels similaires, et à une vitesse approchant 250 km/h. L’accès s’y fera par des rampes ou des ascenseurs dédiés. Boring recevrait entre 5 à 20 demandes par semaine de la part de nombreuses municipalités. Elon Musk est resté plus discret sur la façon dont il compte organiser le flux des véhicules qui feront la queue pour emprunter ses tunnels. De même, chaque tunnel doit pouvoir faire transiter environ 4.000 voitures par heure, soit moins d’une voiture… par seconde. Un cadencement proprement hallucinant, qui s’il arrivait à être mis en musique, ne pourrait transporter qu’entre 4000 et 20 000 voyageurs par heure (quand le métro peut en embarquer 30 000).

G. H.