Floride: des navettes suspendues pour sortir des bouchons

La société BeachTran veut construire une piste suspendue de 4 km pour relier le centre-ville de Clearwater au front de mer.   © BeachTran
Actualites

Grégoire Hamon

Congestion. Tout comme Supraways en France, la société SkyTran tente aux États-Unis d’imposer son modèle de transport aérien de navettes suspendues. La ville de Clearwater (Floride) vient d’adopter une résolution appuyant les études portant sur un système de transport aérien pour relier les plages à son centre-ville. L’unique voie d’accès, qui traverse une presqu’île souvent saturée, pourrait intégrer une ligne de transport surélevée à 6 mètres du sol et soutenant des navettes pouvant contenir 4 personnes. La société BeachTran, qui défend le projet, compte travailler avec SkyTran sur un projet pilote visant à desservir toute la région de Tampa Bay (port naturel englobant la ville de Clearwater).

Gestion intelligente. La circulation est souvent saturée, notamment en haute saison, en raison de l’afflux de touristes (40.000 véhicules jour) et des 5.000 salariés. La ville a déjà tenté de multiplier des offres alternatives, comme un service de ferries, et a aussi envisagé la construction de voies supplémentaires. «Toute nouvelle voie ne ferait que rajouter de la congestion. Le seul choix c’est la surélévation. Clearwater peut servir d’exemple en matière de gestion intelligente du trafic», indique Tom Nocera, fondateur de BeachTran, au site Smart Cities Dive. Le système proposé par SkyTran ferait glisser des navettes le long d’une piste mesurant 4 km de type Maglev (sustentation magnétique) à la vitesse de 80 km/h et comportant 4 arrêts. Les pods seraient alimentés par de l’énergie solaire. Tout comme son concurrent français Supraways, le système de gestion de trafic permet une mobilité à la demande avec un système de réservation de navette de point à point. Les pods pourraient également être utilisés pour du transport de marchandises.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.