La Fnaut sévère avec la politique de tarification de la SNCF Stratégie

La Fnaut regrette le manque de réductions accordées aux familles par la SNCF.   © DR
Actualites

Les Opérateurs

Sandrine Garnier

Les familles laissées pour compte. Dans son dernier rapport, La Fnaut, association représentative des usagers des transports, critique la politique tarifaire menée la SNCF pour ses activités grandes lignes (TGV et Intercités), principalement sur le manque de réductions réservées aux familles. Elle cite dans ce cas l’exemple du tarif « minigroup » de Thalys, dont le prix diminue à mesure que le nombre de voyageurs augmente. Inquiète par la systématisation du yield maganement, la Fnaut réaffirme le caractère « fondamental » des cartes de réduction, seule disposition conservant, selon elle, un caractère de service public. Néanmoins, celles-ci ont été récemment améliorées par la SNCF, notamment pour les jeunes, avec des réductions minimales s’élevant à 30%, contre 25% précédemment.

Imiter le low-cost aérien. La Fnaut n’en est pas moins pragmatique et encourage la SNCF à poursuivre sa politique de réduction des coûts opérée sur ses offres TGV et Intercités, en prenant comme exemple les méthodes des compagnies aériennes low-cost. Ainsi, les principales recommandations de l’association d’usagers concernent l’extension des tarifs low-cost hors des grandes villes et le maintien de la circulation aux heures creuses, en début de matinée et fin de soirées notamment. Le dernier blâme de la Fnaut concerne la communication sur les tarifs, qui nécessiterait selon elle une refonte totale afin d’être plus lisible pour le client.

Matthieu Fontaine

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.