Ford se positionne comme un acteur des nouvelles mobilités à Washington Stratégie

Ford entend déployer des taxis autonomes de manière commerciale en 2021 à Washington DC.   © Ford
Actualites

Les Industriels Les Opérateurs

Grégoire Hamon

Taxis autonomes. Aux États-Unis, Ford se positionne comme l’un des principaux opérateurs en matière de véhicule autonome et des nouvelles mobilités. Le constructeur, qui opère déjà des véhicules automatisés à Miami et Pittsburg, vient à présent de signer une convention avec la ville de Washington DC.  Dès le premier trimestre 2019, une dizaine de véhicules d’Argo AI, une startup dédiée à la conduite autonome rachetée par Ford, vont se déployer dans la capitale fédérale pour tester le transport de personnes (de type VTC) et de colis. Cette phase de test doit amener à la commercialisation de tels services d’ici 2021, avec le déploiement d’une flotte bien plus conséquente. Les véhicules sillonneront les huit quartiers de la ville, détaille Sherif Marakby, pdg de Ford Autonomous Vehicles, une filiale créée par Ford et dédiée à la conduite autonome. La ville de Washington a en effet souhaité que l’ensemble de ses quartiers bénéficient de cette technologie, et pas seulement les plus aisés.

Plateforme de mobilité. Avant de commencer les tests, Argo AI a envoyé une petite flotte de véhicules sillonner les huit quartiers de Washington afin de collecter les données nécessaires à la construction des cartes haute définition de la zone où les véhicules circuleront. La startup a développé ses propres outils pour transformer les données brutes des capteurs, caméras, radars et lidars en cartes lisibles qui contiennent toutes les caractéristiques d’intérêts pour les véhicules autonomes comme les ponts, feux de circulation et bâtiments, en plus de la configuration de la route. Début 2019, les premiers véhicules tests circuleront dans un périmètre restreint avant de s’étendre progressivement. Le constructeur profitera de cette expérience pour tester et développer avec la municipalité sa plateforme d’exploitation de système de transport, conçue pour permettre aux villes de coordonner plusieurs fournisseurs de services dans le cadre d’un écosystème de mobilité multimodale. Cette plateforme ne sert pas uniquement à gérer des véhicules autonomes et permet d’intégrer déjà des nouveaux services tels que les micro-mobilités et micro-transits. En parallèle, Ford travaillera avec plusieurs partenaires d’envergure nationale pour proposer des services, comme c’est déjà le cas à Miami avec Lyft (VTC), Dominos (chaîne de pizzas) ou Postmates (livraison petit colis). Mais le constructeur n’oublie pas de nouer des partenariats à l’échelle locale. Il entend proposer sa plateforme de services aux petites entreprises qui ne disposent pas d’une infrastructure dédiée.

G. H.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.