Les Français réticents aux véhicules autonomes, Intel y croit Produits

Intel veut déployer une flotte de 100 véhicules aux Etats-Unis, en Europe et en Israël.   © © DR
Actualites

Les Industriels

La rédaction

Moins d’un Français sur deux se dit prêt à monter à bord d’un véhicule routier autonome. Alors que les tests de cette nouvelle technologie se succèdent avec succès, l’étude réalisée par VMware, leader mondial des infrastructures Cloud, et l’institut de sondage Opinionway met en lumière la réticence des Français à l’idée d’utiliser un véhicule capable de se déplacer sur route sans intervention humaine.  Pour 56% des sondés, c’est le manque de confiance envers la capacité de ce type de véhicule à prendre la bonne décision qui prime. Alors que différents experts estiment que les voitures autonomes devraient permettre de réduire les accidents de la route, dont 90 % résultent d’erreurs humaines, 25% des personnes interrogées déclarent avoir encore peur de l’éventualité d’un accident, tandis que 22%, craindraient que le véhicule se fasse pirater. Ce sont autant de freins que les constructeurs devront s’efforcer de combattre, alors que de nouveaux acteurs essaient de s’engouffrer sur le marché.

Intel se lance dans la voiture autonome. C’est le cas d’Intel qui, à l’instar de Google, l’autre géant de l’informatique, a décidé de se lancer sur le juteux marché de l’automobile autonome. Suite à l’acquisition de la société israélienne Mobileye, spécialisée dans les systèmes anticollisions, l’entreprise américaine annonce vouloir déployer une flotte de 100 véhicules aux Etats-Unis, en Israël et en Europe, afin de réaliser ses premiers tests. Alors que les noms des constructeurs associés au projet n’ont pas été dévoilés, la compagnie a assuré vouloir réaliser ses tests sur différents modèles. Intel poursuit donc dans le sillage d’autres entreprises, dont les leaders se nomment Apple, Google et Tesla. Les autorités californiennes ont d’ores et déjà délivré des permis de tests sur leurs routes à trente-quatre entreprises La concurrence s’annonce rude.

Elie Soussan

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.