La France leader européen de la mobilité électrique Territoires

JFB  
Actualites

Les Industriels

Jean-François Belanger

L’Agence Nationale pour le Développement de la Mobilité Electrique (Avere) a annoncé que la France avait repris à la Norvège, le leadership européen du nombre d’immatriculations de véhicules électriques, avec respectivement 15 068 nouvelles unités enregistrées sur le premier semestre 2016, contre 12 216, au cours du premier semestre 2015. L’Avere confirme ainsi le discours qu’avait tenu, ce printemps, Carlos Ghosn.

En France, cela représente une hausse de 49 % par rapport au premier semestre 2015, alors qu’en Norvège, sur la même période, l’évolution a été négative (-12,4 %) avec, dans le pays scandinave, une forte progression du segment de l’hybride rechargeable. Ce dernier phénomène s’explique par l’attente par les acquéreurs potentiels de l’énergie électrique, de la sortie de nouveaux modèles à l’autonomie accrue.

Toutefois, la Norvège reste, assez loin devant ses challengers, le leader européen de l’énergie électrique, puisque ce mode représente 13 % du parc automobile, contre seulement 1,1 %, en France. Toujours sur ce premier semestre 2016, le marché européen du véhicule électrique a franchi le seuil des 50 000 nouvelles immatriculations, soit une progression de plus de 11 % par rapport au premier semestre 2015.

Derrière la France et la Norvège, le Royaume-Uni arrive en troisième position du nombre de nouvelles immatriculations en Europe, suivi par l’Allemagne. Ces quatre pays représentent à eux seuls les trois-quarts des nouvelles immatriculations de véhicules électriques en Europe sur le premier semestre 2016. Les cinq premiers modèles plébiscités par les conducteurs sont dans l’ordre Renault (Zoe), Nissan (Leaf), Tesla (Modèle S), Volkswagen (e-golf) et BMW (i3).

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.