La France en première ligne sur les métros automatiques Stratégie

La ligne 1 du métro parisien, automatisée en 2012.   © DR
Actualites

Les Industriels Les Opérateurs

La rédaction

Leadership des industriels. Selon une étude du cabinet Wavestone (issu du rapprochement de Solucom et des activités européennes de Kurt Salmon), la France occupe la première place du marché du métro automatique dans le monde par le dynamisme de l’environnement institutionnel, des organismes de recherche, et par le leadership des industriels. Pour parvenir à ces conclusions, Wavestone a analysé la performance de 25 lignes de métro automatique dans 14 pays. La France est le pays européen comptant le plus grand nombre de kilomètres de lignes et de stations. De plus, les opérateurs de transport français opèrent 23% des réseaux de métro automatique dans le monde.

Marché à fort potentiel. Les experts de Wavestone estiment que la croissance des villes et les besoins de déplacements vont encore accroître la demande pour ce type d’infrastructure. De plus, la compétitivité du métro automatique en matière de coûts globaux au kilomètre va encore augmenter avec son industrialisation. Ainsi, le nombre de kilomètres de lignes installées aura été multiplié par 5 entre 2010 et 2020. Et en 2025, il y aura environ 2 300 km de lignes de métro automatiques dans le monde entier (contre environ 800 km aujourd’hui). A cette échéance, l’Asie et l’Europe devraient représenter respectivement 33% et 30% des kilomètres de lignes automatiques, suivies par le Moyen Orient (25%) avec des projets comme celui du métro de Riyad.

Sandrine Garnier

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.