- Bus&Car – Connexion Transports Territoires - http://www.busetcar.com -

Google commence à vendre les données de localisation aux villes

Données utilisateurs, mode et but du déplacement. Depuis quelques mois, Google, à travers sa filiale dédiée aux villes Labs Sidewalk, propose de fournir les données de déplacements urbains issues de la localisation des téléphones portables. Un service destinés aux collectivités et aux acteurs impliqués dans le développement urbain (transporteurs, agence de planification, d’aménagements, opérateurs…), apprécié quand on connait la difficulté à obtenir des données avec des enquêtes terrain et des procédés de comptage (manuel, par caméra ou par capteurs). Autre avantage et non des moindres, ce programme, dénommé Replica, se charge d’agréger les multiples data recueillies en les rendant accessibles avec des tableaux de simulation lisibles et pratiques. «Replica fournit un ensemble complet de mesures de trajets qui sont très difficiles à réunir et à maintenir aujourd’hui, comme le nombre total de personnes présentes dans une rue à un moment donné, avec le mode de transport utilisé (voiture, transport en commun, vélo, à pied…), ainsi que le but du voyage (trajet domicile-travail, domicile-école, shopping…)», détaille Nick Bowden, directeur général de Replica.

Simulation. Les datas collectées par Replica sont agrégées et intégrées dans des modèles simulations de foules, ce qui permet aussi de faire des hypothèses, comme par exemple déterminer sur quel axe il serait pertinent d’augmenter la fréquence de bus ou encore modifier le trafic aux heures de pointe. Ces derniers mois, les autorités organisatrices de transport de Kansas City, Portland et de la région de Chicago ont signé des accords pour profiter des services de Labs Sidewalk. Un seul problème, soulevé par le magazine The Intercept, aucune de ces villes ne sait exactement comment sont obtenues ces données. La filiale de Google explique qu’elles proviennent des applications Google, mixées avec les données d’itinérances achetées aux opérateurs de téléphonies. Replica jure, la main sur le computer, que les données sont ensuite anonymisées, ce qui interdit toute identification des individus de manière précise. De nombreux analystes doutent toutefois de la bienveillance de la firme de Moutain View, qui arrive à pister ses utilisateurs même lorsqu’ils ont désactivé la transmission de données ou en scannant les données de connexions Wi-Fi avec ses véhicules Street-View. Face au sentiment de méfiance grandissant vis-à-vis de l’utilisation des données personnelles, Labs Sidewalk devra donner de véritables assurances sur le bien-fondé de sa démarche.

G. H.