Haute-Garonne : les collectivités accompagnent le développement du covoiturage Territoires

Le département de Haute-Garonne investit 1,6 million d'euros sur 5 ans pour aménager 25 aires de covoiturage.   © DR
Actualites

Les Collectivités

La rédaction

Articulation avec les transports en commun. Tisséo-SMTC aménagera d’ici la fin de l’année plusieurs parcs-relais des terminus du métro (Ramonville et Borderouge aux deux extrémités de la ligne B) avec plusieurs dizaines de places de stationnement de courte durée pour la prise en charge des covoitureurs ayant utilisé les transports en commun. Une étude menée en juin au terminus Ramonville a mesuré le passage de 80 véhicules pour cet usage en heure de pointe, saturant les voies et occupant indûment les places PMR. Les terminus de la ligne A devraient être équipées l’année prochaine. Par ailleurs, Tisséo-collectivités a approuvé un programme de déploiement d’une trentaine de spots de covoiturage en 2017, en partenariat avec Coovia (startup toulousaine de covoiturage domicile-travail) et RezoPouce.

25 aires aménagées. De son côté, le conseil départemental de Haute-Garonne a décidé un investissement de 1,6 million d’euros sur 5 ans (300 000€ par an) pour aménager les 25 aires de covoiturage qui relèvent de sa compétence (sur un total de 37). 350 places de stationnement sur ces aires dédiées seront créées, portant leur total à 480, l’éclairage et les accès routiers seront améliorés. Le département mène aussi une enquête en ligne pour connaître les attentes des Haut-Garonnais en la matière et va à la rencontre des usagers sur les aires de covoiturage jusqu’au 12 octobre. Une plateforme de covoiturage en ligne est en cours de développement, en partenariat avec Coovia, et sera expérimentée par les agents départementaux avant son déploiement au deuxième semestre 2018.

Catherine Sanson-Stern

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.