Ile-de France : le STIF relève les plafonds de gratuité pour les ménages défavorisés Politique et réglementations Stratégie Territoires

Les transports seront gratuits pour les ménages franciliens touchant un RSA inférieur à 135% du RMI   © ©Fotolia
Actualites

Les Collectivités Les Opérateurs

La Rédaction

Le syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF) revoit sa politique de gratuité pour l’adapter à l’arrivée du Revenu de solidarité active (RSA). La gratuité sera désormais accordée jusqu’à un certain plafond aux bénéficiaires du RSA.

Avec la mise en place du revenu de solidarité active (RSA) au 1er juin en France métropolitaine, en remplacement du revenu minimum d’insertion (RMI), certaines personnes devraient voir leurs revenus augmenter si elles reprennent une activité.

Le Syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF) qui accordait jusque-là la gratuité aux allocataires du RMI adapte donc sa politique de gratuité à cette nouvelle situation de façon à ce que tous les bénéficiaires du RSA ne perdent pas l’avantage de la gratuité des transports.
La gratuité continuera à être accordée sous conditions de ressources aux foyers franciliens dont les revenus avec le revenu solidarité active (RSA) sont inférieurs à 135% du montant forfaitaire du RMI, a fait savoir l’autorité organisatrice des transports d’Ile-de-France, dans un communiqué. Pour un célibataire sans enfant par exemple, le RMI se montant à 681,95 euros, le nouveau plafond pour la gratuité est de 920,63 euros.

La mesure a fait l’objet d’une subvention de 74 millions d’euros de la région Ile-de-France auprès du STIF.

Les situations ouvrant droit à la gratuité

La situation des allocataires actuels du RMI ou de l’API (allocation pour parent isolé) qui n’ont pas de revenu d’activité restera inchangée : ils continueront à bénéficier de la gratuité sans démarches particulières à effectuer (ils seront automatiquement informés par courrier en juin/juillet).

Les ménages modestes qui ont de faibles revenus du travail et toucheront un supplément de ressources grâce au RSA « devraient également continuer de bénéficier de la gratuité dans la majorité des cas », selon le STIF.

L’Agence de solidarité transport

Les foyers qui ne bénéficiaient pas de la gratuité car ils avaient des revenus un peu supérieurs au montant du RMI « vont désormais accéder à la gratuité si leurs revenus avec le RSA sont inférieurs à 135% du montant forfaitaire du RMI actuel ».

Dès qu’ils percevront le premier mois de RSA (en juillet), ils devront se rapprocher de l’Agence de solidarité transport au 0800 948 999 (appel gratuit depuis un poste fixe).

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.