Ile-de-France: Vedecom lance un service de navettes autonomes à Satory Stratégie Territoires

Coupure du ruban devant l'Institut Vedecom, le 10 décembre.   © DR
Actualites

Les Collectivités Les Industriels Les Opérateurs

La rédaction

Perception étendue. Depuis le 10 décembre, deux navettes autonomes EZ10 effectuent des allers-retours sur une ligne de près de 1,5 km sur le plateau de Satory, à Versailles. Les véhicules, baptisés Framboise et Litchi, desservent sur route ouverte l’ensemble de la zone d’activité située le long de l’allée des Marronniers, depuis l’arrêt de bus Cité des Cadres. Opérées par Transdev, les navettes de 12 places chacune circulent du lundi au vendredi, au heures de pointe du matin et du soir, et durant la pause méridienne. Ce service est assuré dans le cadre d’une expérimentation qui doit durer 18 mois, et permettre notamment de déterminer le niveau d’équipements nécessaire à l’augmentation de la vitesse commerciale des navettes. L’objectif est de passer de 15 à 25 km/h durant la première année du test. La desserte va également bénéficier d’un dispositif de «perception étendue» destiné à accroître la sécurité, via le déploiement de caméras, de radars et de capteurs tout au long de l’itinéraire. Dernière spécificité du projet, et non des moindres : le système de gestion des circulations, mis au point par Vedecom, est interopérable, et doit permettre de superviser aussi bien les EZ10 que des Zoe ou des Twizzy, et à terme la navette iCristal de Lohr.

Bornes digitales. Les partenaires du projet comptent bien enchaîner le plus rapidement possible sur un service pérenne, intégré à l’offre de transport d’Ile-de-France Mobilités. La région est d’ailleurs associée à cette expérimentation, qu’elle soutient à hauteur de 300.000€ sur un budget total de 3 M€. Dans les premiers temps, les navettes circuleront avec des accompagnateurs à leur bord. Les données recueillies dans le cadre de l’expérimentation devraient contribuer à faire évoluer la réglementation, et d’envisager des circulations sans accompagnateur début 2020. Une appli spécifique va également permettre de faire évoluer le service vers du transport à la demande. Des bornes digitales installées aux stations permettront de géolocaliser et de commander les navettes. Soutenue par la Banque des Territoires via le programme d’investissements d’avenir «Villes de demain», la Région, la communauté d’agglomération de Versailles Grand Parc, le département des Yvelines, et le Secrétariat général pour l’investissement, l’expérimentation, située au cœur du cluster des Mobilités du futur, symbolise l’engagement du territoire dans la mobilité intelligente et connectée.

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.